Je ne voulais pas être moi – Claude Arnaud

Avec ce troisième épisode autobiographique, Claude Arnaud interroge son identité et découvre son moi existentiel et essentiel !

Claude Arnaud photo

On peut appréhender ce livre sans connaître le travail littéraire de Claude Arnaud, mais la lecture de Qu’as tu fait de tes frères, paru en 2010, chez le même éditeur, nous éclaire sur bien des personnages qui hantent la vie de l’auteur.

Parvenu à la quarantaine, le narrateur est confronté à des liaisons dévorantes et insatisfaisantes qui le laissent exsangue. Un drame survient Je ne voulais pas être moi - Claude Arnaud couverturequi va l’anéantir. Un deuxième membre de la fratrie qu’il vénère disparait en mer…  Son passé et l’admiration sans borne qu’il vouait à ce grand frère devenu un homme étranger lui sautent au visage. Acculé par un projet littéraire qui n’aboutit pas, Claude Arnaud sombre et pense à la mort. Un ami l’entraîne à Haïti où la découverte de cette population qui vit dans une grande précarité, mais avec le sens de la dignité lui remet les pieds sur terre. Ce voyage sera le prémisse d’une renaissance qui passera par un bouleversement majeur et l’affirmation de son vrai moi… Il avait passé sa vie à vouloir être d’autres, à emprunter l’identité de ses frères, puis de ses amants, mais c’est en une femme qu’il trouve aujourd’hui son complément. Rien n’est définitif, tout évolue… il suffit de s’adapter comme un caméléon…

Avec ce style flamboyant qui lui est propre, une abondance d’allégories colorées et charnelles, des références culturelles et historiques qui témoignent de sa maturité, Claude Arnaud nous entraîne à sa suite sans jamais nous lasser, dans un parcours très personnel (mais jamais nombriliste), auquel il sait nous intéresser. C’est la puissance du grand écrivain qui s’exprime encore une fois.

Hugues DEMEUSY

Je ne voulais pas être moi
Roman français de Claude Arnaud
Éditeur : Grasset
173 pages – 17 euros
Date de parution : 13 janvier 2016

Qu’as tu fait de tes frères est disponible en Poche.

Envie de partager :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *