[Podcast] French Connection : Marseille, Montréal, New York

France Culture et Radio-Canada proposent de redécouvrir l’histoire de la French Connection des années 50 aux années 70 à travers un podcast en quatre parties, passionnant et éclairant sur cette période dont on continue d’entretenir le mythe.

French Connection : Marseille, Montréal, New York

Les cinéphiles ont tous en mémoire le film French Connection de William Friedkin sorti au cinéma en 1971 dans lequel on découvrait comment un trafic de cocaïne était organisé entre la France et les États-Unis. En 2014, un autre cinéaste, français celui-là, Cédric Jimenez, racontait l’histoire de la French à travers le personnage du juge Pierre Michel incarné par Jean Dujardin.
Des films qui ont donné une vision plus ou moins romancée de ce qu’étaient les années sombres d’un Marseille déjà gangréné par les trafics et les règlements de compte.

Cette fois, c’est à partir de témoignages que l’on redécouvre l’histoire de la French Connection des années 50 aux années 70. Le podcast découpé en quatre parties raconte l’histoire de cette organisation mafieuse à travers le triangle géographique Marseille, Montréal, New York.

Ce passionnant podcast, coproduit par Radio-Canada et France Culture, a été réalisé par un ancien policier, Stéphane Berthomet, auteur de nombreux ouvrages, notamment sur le terrorisme. Il propose un récit riche et détaillé dans lequel il a recueilli  notamment le témoignage un ancien voyou du milieu marseillais Milou Diaz. Ce dernier se souvenant à travers moult détails et anecdotes incroyables comment c’était Marseille au temps de la French Connection.

“J’ai commencé dans les labos en faisant la cuisine. La vraie cuisine, les omelettes et les salade de tomates pour faire bouffer les chimistes. Et donc il ne fallait pas allumer le feu n’importe comment car il y avait un acide qui s’appelle l’acétone. Et l’acétone c’est comme une bombe, ça risquait de faire exploser le labo. Après je suis monté en grade pour vider les poubelles. Parce que quand les flics passaient, ils regardaient les poubelles. Et s’il voyaient trop de bouteille de Vittel en plastique dans les poubelles il pouvait y avoir danger… Donc, il y avait un mec exprès pour vider les poubelles.”

Milou Diaz

De Lucien Rivard le québécois en passant par la famille Guerrini à Marseille ou les Bonanno à New York, on découvre l’incroyable réseau qui s’est mis en place entre ces trois villes pour faire circuler l’héroïne. Un documentaire de  4×25 minutes passionnant et haletant pour un sujet toujours aussi romanesque.

Benoit RICHARD

Un podcast original coproduit par Radio-Canada et France Culture – Mise en ligne dès le 26 novembre