Sélection Soul music : 10 albums pour l’année 2020

Dans la sélection Soul music de BENZINE pour 2020, on trouvera The Devonns, The Brooks, Monophonics, Don Bryant, Swamp Dogg, The James Hunter Six, Tom Misch & Yussef Dayes, Kelly Finnigan, Lianne La Havas et SAULT.

Sélection Soul music 2020

The Devonns – The Devonns

The Devonns

C’est un premier album influencé par la scène soul de Chicago des 70’s que nous offrent ces 4 garçons plein d’humilité. Ciselés et peaufinés durant 2 longues années ces 10 morceaux à la fois rétros et contemporains font le pont parfait entre la musique de The Dramatics et celle de Raphael Saadiq. Mais attention car sous leurs faux airs décontractés les chansons de cet album comportent des paroles revendicatives à la façon des protest songs de Sam Cooke ou Marvin Gaye. Le morceau Blood Red Blues dont le clip montre des violences policières en est un bien bel exemple. (Record Kicks) – lien écoute

The Brooks – Any Day Now

The Brooks – Any Day Now

Surnommé le « Secret le mieux gardé du funk Canadien », The Brooks est un groupe de 8 copains pour qui le funk est avant tout un style de vie. Leur 3ème album que l’on peut qualifier d’album de la maturité est un bonheur de groove positif dans lequel chaque membre a décidé d’exploiter ses propres influences pour un résultat qui passe par toutes les facettes de la soul music. Avec cordes et cuivres façon Ray Charles, plus psychédélique façon Isaac Hayes, on y trouve aussi des relents d’acid-jazz et de P-funk pour une fusion des genres très moderne et réussie. Un disque indispensable à écouter en ces temps moroses. (Underdog Records) – lien écoute

Monophonics – It’s Only Us

MONOPHONICS – It’s only us

5 ans que l’on attendait le successeur de Sound of Sinning, et cela en valait la peine. Après avoir muri au sein de projets personnels, les membres du combo Californien de Soul Psychédélique reviennent plus inspirés que jamais avec un album au groove revendicatif bien dans son époque. Les morceaux s’enchainent, tantôt psyché, tantôt funky, percussions, effets de guitare, cuivres et cordes s’entremêlant autour de la voix d’un Kelly Finnigan toujours au top. It’s Only Us est une petite merveille aux arrangements sophistiqués à ranger quelque part entre les œuvres de Curtis Mayfield et d’Isaac Hayes. (Colemine Records) – lien écoute

Don Bryant – You Make Me Feel

Don Bryant - You Make Me Feel

Le vétéran de Memphis Don Bryant sort son 3ème album solo en51 ans (le second en 3 ans avec le groupe The Bo-Keys qui lui donné une nouvelle jeunesse). Celui qui a été dans l’ombre des grands en leur écrivant des tubes durant les grandes heures de la soul s’est enfin révélé au grand public en 2017 avec l’album Don’t Give Up On Love dans lequel il chantait l’amour, notamment celui pour sa femme depuis 50 ans Ann Peebles pour laquelle il avait écrit le tube de 1973 I Can’t Stand The Rain. Rebelotte en 2020 avec une même formule gagnante, de l’amour, de l’émotion, de l’authenticité pour une musique intemporelle. (Fat Possum Records) – lien écoute

Swamp Dogg – Sorry You Couldn’t Make It

SWAMP DOGG – Sorry You Couldn’t Make It

Swamp Dogg connu à la ville sous le nom de Jerry Williams Jr. revient avec un album enregistré à Nashville, aux airs de Country Soul avec  des titres pour la plupart mid-tempo, très pépères, portés par la voix intacte et par moment bouleversante de ce monsieur de 77 ans. Un disque par moment crépusculaire, capable à la fois de vous émouvoir (Billy, A Goog Song, I Lay Awake…) et de vous faire swinguer gentiment (Family Pain, Goog better best…). Un disque charmant comme tout qui fera remuer votre rocking-chair tout seul. (Joyful Noise) lien écoute

The James Hunter Six – Nick of Time

THE JAMES HUNTER SIX – Nick of Time

Tout le monde sera d’accord pour dire que The James Hunter Six n’a rien inventé et qu’il se contente de reprendre des recettes empruntées à Ray CharlesNat King Cole, James Brown et à d’autres figures de la soul et du label Motown. Mais il le fait tellement bien, avec tellement de talent et de chaleur que l’on passera outre toute comparaison (bien inutile) pour apprécier ce Nick of Time. Car nul autre que lui aujourd’hui  peut se targuer de  composer des chansons soul rock rhythm’n’blues comme il y a 60 ans avec autant de légèreté et de savoir-faire.  De la pure” Feel good music” à déguster à tout moment et principalement le matin pour démarrer la journée sur de bons rails ! (Daptone Records) – lien écoute

Tom Misch & Yussef Dayes – What Kinda Music

Tom Misch & Yussef Dayes – What Kinda Music

La force de ce disque réside dans cette confrontation des univers bien distincts des deux artistes : Les idées pertinentes, libres et folles de Yussef, inspirées par son parcours expérimental sont contrebalancées par la maîtrise et l’expérience de producteur de Tom, qui a un sens aigu des mélodies et des formats de chansons populaires. A travers What Kinda Music on perçoit à la fois une grande liberté artistique mais également cette joie que les deux musiciens ont eue de créer ensemble quelque chose de singulier et qui ne rentre dans aucune case, un album dont l’ADN est unique. (Blue Note) lien écoute

Kelly Finnigan – A Joyful Sound

Kelly Finnigan – A Joyful Sound

Le chanteur Californien à qui tout sourit depuis quelques années, que ce soit avec ses potes de The Monophonics ou en solo avec son excellent premier album The Tales People Tell sorti l’an dernier s’essaye à une ancienne tradition américaine, l’album de Noël. Un exercice pas facile sur lequel nombres de vocalistes se sont cassés les dents et qu’il relève pourtant de la meilleure des manières, en chantant comme il l’a toujours fait, avec authenticité. Et comme pour une vraie fête de Noël, il a invité des (prestigieux) amis musiciens à apporter leur touche au projet pour un vrai moment de d’amour et de convivialité.  (Colemine Records) – lien écoute

Lianne La Havas – Lianne La Havas

Lianne La Havas - Lianne La Havas

Album d’apparence dépouillé, que ce soit dans le titre ou la pochette, ce Lianne La Havas Lp est pourtant loin d’être est disque Lo-fi ou minimaliste. Bien au contraire. Dans un style soul pop plutôt classique, l’auteure de Blood en 2015 réussit un album de saison parfait, à la fois léger, mélodieux, chaleureux. Sans en faire trop, que ce soit au niveau de la voix ou de la production, la chanteuse Britannique dévoile tout au long des 12 titres proposés un registre musical assez large, s’autorisant même une incursion dans le rock avec reprise de Radiohead avec Weird Fishes / Arpeggi. Une des belles réussite du moment en matière de soul. (Warner Records) lien écoute

SAULT – UNTITLED (Black Is)

 SAULT - UNTITLED (Black Is)

Enfin, pour terminer cette sélection, comment ne pas évoquer ces deux albums du collectif  SAULT mené par le trio de Dean Josiah Cover, Cleo Sol et Kid Sister sortis cette année, et dont la portée (surtout Black is) va bien au-delà de la simple musique. Certes, ce n’est pas à proprement parler un album de soul puisqu’on y trouve également des influences gospel, R&B ou afro funk, mais dans l’esprit la musique de SAULT est Soul, dans sa dimension contestataire, comme aux origines de cette musique, quand elle servait à la jeunesse noire à faire passer un message politique pour dénoncer le racisme et les violences policières… comme c’est encore le cas en 2020 avec  mouvement Black Live Matters.  (Forever Living Originals) lien écoute