Les meilleures bandes dessinées de 2022 : le Top 10 de BENZINE et des lecteurs

Voici le moment tant attendu par les fidèles de notre rubrique dédiée au neuvième art ! Et cette année, on innove ! En plus des TOPs des rédacteurs, nous aurons celui des lectrices et des lecteurs.

L’année 2022, si elle ne fut pas des plus porteuses d’espoir (guerre en Ukraine, accélération du réchauffement climatique, forte poussée électorale de l’extrême-droite…), nous aura permis de « mettre en quarantaine » le Covid et nos petits tracas liés aux confinements successifs. Mais elle fut aussi une année particulièrement riche en bandes dessinées de grande qualité. A défaut d’être tout à fait exhaustif, ce classement est révélateur d’une production européenne toujours originale, avec toutefois assez peu d’autrices. A Benzine, nous soutenons de tout cœur la cause féministe mais nous n’avons pas encore institué de quotas… en outre, nous sommes les premiers à déplorer l’absence de femmes au sein de la rédaction. A bonne entendeuse…

Cette année pour la première fois, nous avons demandé l’avis de nos lectrices et lecteurs (avec en prime quelques albums à gagner par tirage au sort). Preuve que c’était là une excellente idée puisque leurs choix sont de très bonne tenue et reflètent qui plus est les goûts de nos rédacteurs.

Nous vous souhaitons une excellente année 2023 riche en belles lectures et en découvertes.

Les 10 bandes dessinées plébiscitées par la rédaction de Benzine en 2022 (par ordre alphabétique) :

L’Âge d’eau, tome 1, de Benjamin Flao (Futuropolis)

Benjamin Flao est de retour, et c’est une bonne nouvelle. Ce diptyque, dont nous n’avons pour l’instant que la première partie, pourrait bien égaler, voire surpasser son superbe Kililana Song, un formidable récit post-apocalyptique aux accents chamaniques -> chronique complète

À la recherche du Tintin perdu, de Ricardo Leite (Editions Sépia)

Jadis, Ricardo Leite a navigué sur la Licorne et le sous-marin-requin. Comment douter de la réalité de ce souvenir ? L’un des plus prégnants de notre enfance. N’avons-nous pas appris à lire avec Pim, Pam, Poum, à rire avec Astérix et à crier avec Tarzan ? -> chronique complète

Hoka Hey, de Neyef (Rue de Sèvres/Label 619)

« Hoka Hey ! » est le cri de guerre des Lakotas. Un cri qui, poussé à pleine gorge, terrifie l’adversaire et exalte le guerrier défiant un ennemi supérieur en nombre. Avec cet album, le talentueux Neyef propose un ambitieux et sombre western. -> chronique complète

Les Nouvelles Aventures de Lapinot, tome 6 : Par Toutatis, de Trondheim (L’Association)

Formidable réussite que cette rencontre en forme d’hommage à Astérix, mais aussi de réflexion pertinente sur la religion, la violence et le pouvoir : le Lapinot de Trondheim continue à nous éblouir ! -> chronique complète

Nuit Rose, de Francesco Cattani (Atrabile)

Et si Francesco Cattani était l’un des artistes les plus importants de notre époque, et pas seulement dans le domaine de la BD ? On est en droit de se poser cette question un peu effrayante en refermant son Nuit rose, compilation addictive de récits et d’images dont on ne ressort pas indemne. -> chronique complète

Perpendiculaire au Soleil, de Valentine Cuny Le Callet (Delcourt)

Renaldo, condamné à mort attendant son exécution, et Valentine correspondent à distance en échangeant des dessins, qui constituent la matière de Perpendiculaire au soleil. Et l’art qu’ils créent à deux est la plus belle résistance possible à la brutalité du système carcéral. -> chronique complète

Les Pizzlys, de Jérémie Moreau ( Delcourt)

Jérémie Moreau frappe très très fort avec ses Pizzlys ! Au sommet de son art, l’auteur nous offre un sublime voyage vers le Grand Nord américain, où de jeunes parisiens apprennent à se déconnecter de leurs machines pour mieux se reconnecter à l’univers. -> chronique complète

Le Poids des héros, de David Sala (Casterman)

Dans Le Poids des héros, David Sala se souvient de son enfance et plus particulièrement des récits de guerre de ses deux grands-pères. Une bande dessinée d’une grande beauté, tant dans la forme que dans ce qu’elle raconte. -> chronique complète

La Terre, le Ciel, les Corbeaux, de Teresa Radice et Stefano Turconi (Glénat)

Teresa Radice et Stefano Turconi nous invitent à fuir, avec trois soldats perdus, les horreurs de la guerre, dans un récit récit aussi touchant que fascinant. -> chronique complète

T’Zée – Une tragédie africaine, de Brunö et Appollo (Dargaud)

Après Commando colonial, le duo Brunö et Appollo nous propose une extraordinaire plongée dans l’histoire politique du Zaïre contemporain. Dans la touffeur de la nuit africaine, voici le crépuscule d’un pays imaginaire, magistralement raconté. -> chronique complète

Les choix de nos lecteurs :

1. L’Arabe du Futur 6, de Riad Sattouf (Allary) SÉLECTION OFFICIELLE ANGOULÊME
2. Saint-Elme tomes 2 & 3, de Serge Lehman et Frederik Peeters (Delcourt)
3. Hoka Hey, de Neyef (Rue de Sèvres/Label 619) SÉLECTION OFFICIELLE ANGOULÊME
4. Perpendiculaire au soleil, de Valentine Cuny Le Callet (Delcourt)
5. Slava, tome 1, de Pierre-Henry Gomont (Dargaud)

Les six gagnants du tirage au sort ci-dessous recevront un colis à leur adresse :
– David Chaunu (93)
– Sébastien Morio (76)
– Cédric Croizet (91)
– Philippe Carlot (Belgique)
– Yves Daniel (en attente de l’adresse)
– Christophe Corneau (77)

Les choix de nos rédacteurs :

Stéphane de Boysson :

1. Hoka Hey, de Neyef (Rue de Sèvres/Label 619) SÉLECTION OFFICIELLE ANGOULÊME
2. T’Zée – Une tragédie africaine, de Brunö et Appollo (Casterman) SÉLECTION OFFICIELLE ANGOULÊME
3. La Terre, le Ciel, les Corbeaux, de Teresa Radice et Stefano Turconi (Glénat) SÉLECTION OFFICIELLE ANGOULÊME
4. À la recherche du Tintin perdu, de Ricardo Leite (Editions Sepia)
5. S’en fout la mort, d’Arnaud Floc’h (Sarbacane)
6. 1629, ou l’Effrayante Histoire des naufragés du Jakarta, Xavier Dorison, Thimothée Montaigne (Glénat)
7. Empire Falls Building, de Jean-Christophe Deveney et Tommy Redolfi (Soleil Productions)
8. Un général, des généraux, de Boucq et Juncker (Le Lombard)
9. Maldoror et moi, de Benoît Broyard et Laurent Richard (Glénat)
10. Retour à l’Éden, de Paco Roca (Delcourt)

Eric Debarnot :

1. Perpendiculaire au soleil, de Valentine Cuny Le Callet (Delcourt)
2. Nuit rose, de Francesco Cattani (Atrabile)
3. Les Nouvelles Aventures de Lapinot tome 6 : Par Toutatis, de Trondheim (L’Association)
4. Un visage familier, de Michel Deforge (Atrabile)
5. L’Arabe du Futur 6, de Riad Sattouf (Allary) SÉLECTION OFFICIELLE ANGOULÊME
6. Un dernier soir à Pékin, de Golo Zhao (Glénat)
7. Au-dessus l’odyssée, de Jason (Atrabile)
8. Valse à 3 sœurs, de Melome Machida (Casterman)
9. Nettoyage à sec, de Joris Mertens (Rue de Sèvres)
10. Ulysse Nobody, de Mordillat & Gnaedig (Futuropolis)

Laurent Proudhon :

1. Les Pizzlys, de Jérémie Moreau (Delcourt) SÉLECTION OFFICIELLE ANGOULÊME
2. Le Poids des héros, de David Sala (Casterman)
3. L’Âge d’eau tome 1, de Benjamin Flao (Futuropolis)
4. Deep Me, de Marc-Antoine Mathieu ( Delcourt)
5. La Couleur des choses, de Martin Panchaud (Editions ça et là) SÉLECTION OFFICIELLE ANGOULÊME
6. Saint-Elme tomes 2 & 3, de Serge Lehman et Frederik Peeters (Delcourt)
7. Très chers élus, d’Elodie Guéguen, Sylvain Tronchet et Erwann Terrier (Delcourt/La Revue dessinée)
8. L’Impudence des chiens, d’Aurélien Ducoudray et Nicolas Dumontheuil (Delcourt)
9. Colorado Train, d’Alex W. Inker (Sarbacane) SÉLECTION OFFICIELLE ANGOULÊME
10. (ex-aecquo)
1629, ou l’Effrayante Histoire des naufragés du Jakarta, Xavier Dorison, Thimothée Montaigne (Glénat)
Meurtre télécommandé, de Paul Kirchner et Janwillem van de Wetering (Tanibis) SÉLECTION OFFICIELLE ANGOULÊME

 

Nous remercions pour leur soutien à notre concours les éditeurs Dargaud, Delcourt, iLatina, Rue de Sèvres

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.