5+5 = les disques préférés de LORD$

Belle découverte du mois d’avril 2024, les Parisiens de LORD$ jouent une musique qui mélange Pop FM californienne 70s et Jazz funk. Mais sinon, ils écoutent quoi comme musiques, ces jeunes gens ?

lords-2024
© Aristide Lacarrère

On fait plus ample connaissance avec le groupe :  Zablon (guitare et chant), Rémi Klein (claviers et chant), Jay Adams (basse), Gary Haguenauer (guitare), et Bastien Bonnefont (batterie) à travers une sélection d’albums d’hier et d’aujourd’hui.

5 disques du moment :

Clarence Clarity – No NOW

Un album monumental et très mystérieux qui me fascine toujours un peu plus à chaque écoute. Un mix très étrange entre Prince et Aphex Twin. Les chansons sont catchy, très innovantes en termes de production, et révèlent la personnalité très perturbée de Clarence Clarity. Beaucoup de morceaux me donnent envie de taper ma tête contre un mur. (Rémi)

Oneothrix Point Never – Again

Je mets cet album car c’est le dernier en date mais je pourrais écouter toute la discographie de OPN sans jamais me lasser, il a toujours un coup d’avance sur tous ses albums. (Bastien)

Bye Parula : I

C’est le premier album d’un groupe canadien qui fait une musique très cinématique. Il y a un son très réconfortant, des compositions géniales, une voix qui se métamorphose au fil des morceaux. Chaque titre a une forte personnalité, c’est toujours intense même dans les moments intimistes et épurés. Aussi, j’adore les arrangements sublimes de cordes et de vents qui se greffent au groupe. (Gary)

Mk.gee – Two Star & The Dream Police

J’ai commencé à écouter Mk.gee sur l’album de Dijon. J’ai plus fouillé après et adoré les compos et son son.. La version live de Are You Looking Up chez Jimmy Kimmel est magique, avec le saxophoniste de Clown Core. (Jay Adams)

Kyaru pamyu pamyu – pamyu pamyu revolution

J’ai découvert Kary pamyu pamyu très récemment. Je connaissais de nom mais je n’avais jamais écouté. Elle travaille en duo avec le compositeur Yasutaka Nakata et je trouve qu’il y a une réelle alchimie entre ces deux artistes. J’ai depuis écouté toute sa discographie mais je pense que cet album est particulièrement une « masterclass ». (Zablon)

5 disques pour toujours :

Pink Floyd – Animals

Je sais que ‘Dark Side Of The Moon’ est meilleur mais ‘Animals’ a une place particulière dans mon cœur. C’est avec ces longs morceaux que j’ai découvert les plaisirs du rock progressif, qui est devenu mon genre de référence. Je ne me lasserai jamais de la fin de ‘Sheep’, avec ces accords de guitare glorieux qui annoncent la victoire des chèvres face aux chiens. Tout est parfait du début jusqu’à la fin. Sûrement l’album le plus rock et agressif du groupe, ce qui le rend particulièrement excitant. (Rémi)

Tame Impala – The Slow Rush

Pour toujours parce-que je ne m’en lasserai pas ! Le thème de l’album est d’ailleurs le temps. Je le trouve à la fois nostalgique et futuriste. Ça reste spontané et tout en étant hyper travaillé. Il y a toujours des détails à découvrir ou redécouvrir même après un bon nombre d’écoutes. (Gary)

Cameron Graves – Seven

Fusion parfaite entre le Metal/Djent/jazz.. Mike Mitchell à la batterie, que dire de plus si ce n’est qu’il n’y a que des bangers et aucune limite à la musicalité, à l’expression. On prend une claque de violence et de douceur à chaque fois. (Bastien)

Pokémon – Bande originale de la série TV 

J’ai grandi avec cet album et j’ai un lien sentimental très fort avec celui-ci. Il me rappelle une douceur et une naïveté de mon enfance, c’est littéralement ma madeleine. (Zablon)

Jacob collier – Djesse Vol. 3

C’est mon préféré des quatre pour l’ambiance, c’est le plus R&B. Mais globalement ils sont tous bien. Il n’y a pas de limite de style, juste pour l’exploration et le jeu. (Jay Adams)

10 albums de jazz à retenir pour avril 2024

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.