Clap de fin pour Clapping Music

On a appris ce jour, par son fondateur et gérant Julien Rohel, que l’aventure Clapping Music s’arrêtait après seize années d’activité.

clapping music logo

Une nouvelle annoncée sur la page Facebook du label à l’occasion de la parution du nouveau et superbe album de My Jazzy Child, Holy Names.

« Un disque qui entre instantanément dans la grande histoire de la pop, en raison de ses qualités propres mais aussi parce qu’il s’agit du dernier ( il n’y en aura plus aucun après) disque à sortir chez Clapping Music. »

Forcément c’est avec un petit pincement au cœur que j’accueille cette nouvelle tant Clapping Music a compté pour moi et sans doute aussi pour tous ceux qui suivent l’actualité de ce label occupait une place de choix de par sa longévité mais aussi pour la régularité et la qualité de ses sorties.

Mon premier souvenir, comme beaucoup sans doute, remonte à la compilation Active Suspension vs. Clapping Music (chroniquée sur le vieux BENZINE, en 2003) avec l’impression à l’époque, de voir émerger une nouvelle scène d’artistes passionnants (on parlait alors de lapotop music) parmi lesquels se trouvait déjà My Jazzy Child et Domotic.

Et puis, il y a eu des claques régulières avec, de mémoire, des albums signés Encre, Orval Carlos Sibelius, Lauteur, Egyptology, Wilfried* ou dernièrement Ricky Hollywood qui se sont souvent retrouvés dans mes tops de fin d’année.
Une partie de mon panthéon musical personnel associée à un petit label parisien qui m’est cher et dont l’histoire prend fin aujourd’hui.
Merci pour tout Julien et bon vent pour la suite.

2 thoughts on “Clap de fin pour Clapping Music

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *