Des anciens de Daria et des Thugs de retour sous le nom de Lane

Le  rock angevin ne vieillit pas et voit arriver Lane, un groupe composé des frères Belin et Sourice, respectivement anciens membres des groupes Daria et Les Thugs. Pogo garanti évidemment !

lane

Alors voilà… si j’ai bien suivi en glandouillant vite fait sur Google : Prends un journaliste et l’ancien guitariste du groupe le plus célèbre d’Angers (à mes yeux un des deux meilleurs groupes français de tous les temps avec Virago), j’ai pas cité Les Thugs, mets-les dans un gobelet en plastique qui sent encore la bière, pose la main dessus, renverse et remue et hop… tu obtiens un label spécialisé dans le rock indé français fin de siècle proto-internet et donc forcément ou presque passé aux oubliettes.

LANE – ‘TEACHING NOT TO PRAY’Initialement spécialisé dans les rééditions numériques voire vinyles (Les Thugs forcément, Les Soucoupes Violentes, Les Rats ou Fixed Up )… Nineteen Something (comme l’album des Thugs… tiens !) passe à la nouveauté et sort le premier E.P. 4-titres de LANE (pour Love And Noise Experiment).

Alors ne nous mentons pas, LANE, de prime abord, renifle bon le conflit d’intérêt et l’opération de com de la préfecture du Maine-et-Loire puisque le groupe se compose de deux ex-Thugs ( et oui encore Les Thugs bordel… dont celui du label en plus), du fils d’un des deux, et de deux autres garçons, membres ou ex-membres de Daria (je saurais pas dire… autre formation locale fraternelle, des années 2000-2010 celle-ci, que j’aime beaucoup également au passage).

Et bha non pas du tout, sous ses aspects de super-groupe du 49, LANE flirte plus du côté de la méthode « je me démerde tout seul » et balance du gros noisy-rock clairement daté 90ies qui ferait rajeunir de 70 ans un papi nonagénaire et lui redonnerait assez de crinière pour qu’il puisse la remuer et fournir en électricité éolienne toute la région Pays-De-Loire. Derrière le très joli titre Teaching Not To Pray, 4 morceaux qui donnent envie de ressortir la planche à roulette (1-Goal Line – 2-Black Moon – 3-The Dice, peut-être une référence au cultissime Dice Man de Luke Rhinehart ? – 4-Teaching Not To Pray, le plus Thugsien), fondateurs, on l’espère, d’une belle et longue aventure, tout en bûcheronnage savant et maîtrisé, efficace et produit juste comme il faut à la limite de la démo garage… à l’ancienne.

Putain ce que c’est rafraîchissant tout ça. Merci !

Stéphane Monnot

Poster un Commentaire

avatar

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  Souscrire  
Me notifier des