5+5 = les disques préférés de Julien Ledru

Au moment où sort le premier album plutôt épatant de Julien Ledru, on a demandé à ce guitariste adepte du  fingerpicking de choisir 10 albums qu’il apprécie par dessus tout.

julien ledru

Les guitaristes adeptes du fingerpicking sont moins connus – et peut-être aussi moins nombreux – en France qu’aux Etats-Unis. Une bonne raison de s’intéresser de près au cas de Julien Ledru, un jeune parisien dont le style devrait ravir les amoureux des musiques de John Fahey, Richard Osborn ou Glenn Jones.
De manière plutôt classique, Julien Ledru égrène les arpèges de guitare avec toujours en fond cette douceur et cette mise en avant des mélodies sans jamais chercher la virtuosité ni l’expérimentation. Résultat, cet album aux titres inspirés par l’œuvre du romancier James Agee est une jolie surprise, une suite de titres très variés, en forme de voyage sur de petites routes de campagne d’Amérique ou d’ailleurs.

5 disques du moment :

Value Void – Sentimental
Value Void est un trio Londonien qui vient tout juste de sortir un fantastique premier album que je pourrais ranger entre Women, pour les guitares un tantinet dissonantes, et Electrelane pour la beauté mélodique décharnée.

Low – Double Negative
J’ai bien cru, en me heurtant à la production dense de ce disque, que j’allais me retrouver le bec dans l’eau. J’ai jeté l’éponge et puis leur concert parisien en octobre dernier m’a rappelé à l’ordre, et m’a sommé de m’y replonger. Low accumule au fil des ans une collection incroyable de chansons lumineuses, et il faut bien avouer que les chants et contrechants d’Alan Sparhawk et Mimi Parker sont parfaits.

Beak> – >>>
Beak> sort négligemment des sentiers battus du rock crotté et louche de plus en plus vers la pop. À mon humble avis, >>> est un des disques les plus excitants de 2018.

Marisa Anderson – Cloud Corner
Marisa Anderson est une guitariste de Portland. Le dépouillement électrique de cet album, où le fingerpicking et le minimalisme semblent s’entrechoquer, et particulièrement beau.

Mr. Airplane Man – Jacaranda Blue
On fera en 2018 difficilement mieux, en termes de garage blues lancinant et fiévreux, que Margaret Garrett et Tara McManus.

5 disques pour toujours :

Sonic Youth – Washing Machine
C’est, d’un point de vue strictement historique, la genèse sonique, le pivot central de mon éducation mentale et forcément sentimentale. Plus de 20 ans plus tard, ce disque n’a pas pris une ride, et The Diamond Sea reste le pinacle d’une discographie exemplaire.

Elliott Smith – Figure 8
The Sophtware Slump de Grandaddy, The Soft Bulletin de The Flaming Lips, et tant d’autres merveilles pop des années 90/2000 à inscrire dans ce top 5. Mais s’il faut, au bout du compte, n’en choisir qu’un seul, le plus touchant, ce sera Figure 8.

The Breeders – The Last Splash
Tubes imparables (« Cannonball », « Divine Hammer », « Saints »), vagabondages tapageurs (« Flipside », « S.O.S »), plage cotonneuse (« Roi ») ou engourdissement country (« Drivin’ on 9« ), The Last Splash est un abrégé en 15 chapitres du génie mélodique de Kim Deal.

The Velvet Underground – Loaded
« She started shakin’ to that fine fine music, you know her life was saved by rock ‘n’ roll ». Le voilà, le bon vieux rock’n’roll du grand méchant Lou Reed.

Broadcast – Tender Buttons
Tender Buttons assemble tous les contraires, le glaçant, le rayonnant, le sec, le brumeux, et la voix de Trish Keenan est une de plus belles qui soit.

décembre 2018

Julien Ledru – Along the Road I Had Traveled
Label : Spinnup – 1er octobre 2018

Julien Ledru lance une campagne de financement participatif pour son album : https://fr.ulule.com/julien-ledru/

Poster un Commentaire

avatar

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  Souscrire  
Me notifier des