5+5 = les disques préférés de Frédéric Lo

Connu surtout pour ses collaborations et son travail pour les autres, Frédéric Lo est également un remarquable auteur compositeur comme il le prouve encore avec son 3e album, le sensible Hallelujah!

frederic lo

Auteur à ce jour de 3 albums et de nombreuses collaborations, Frédéric Lo est un artiste multicartes (producteur, réalisateur, compositeur, arrangeur) qui a travaillé par le passé notamment avec Daniel Darc, Christophe Honoré ou encore Alain Chamfort.
En ce début d’année 2019, il présente son troisième album solo, le délicat Hallelujah!, après Les anges de verre sorti il y a presque 20 ans. Un événement donc pour cet artiste discret qui s’est entouré pour l’occasion de gens aussi prestigieux qu’Elli Medeiros Robert Wyatt, Alex Beaupain Benjamin Biolay et Stephan Eicher.

A cette occasion, on lui a demandé de nous conseiller 5 albums du moment et 5 album de toujours.

5 disques du moment :

The Specials – Encore
Première album depuis 37 ans de ce groupe emblématique du mouvement anglais Ska de 1979, le collectif nous prouve par ce très bon album qu’il est toujours novateur et influant, perpétuant leur combat dans une Angleterre assommée. Ou comment passer de Thatcher au Brexit. Une leçon.

Low – Double negative
En 2002, j’ai beaucoup écouté l’album Trust de Low. Ce nouvel album, produit par Jeff Tweedy, leader du groupe Wilco, aux ballades atmosphériques, parfois bruitistes, est saisissant de beauté.

The good, the bad & the Queen – Merrie Land
Produit par Tony Visconti (T Rex, Bowie), le deuxième album de ce super groupe (Damon Albarn, Paul Simonon, Tony Allen, Simon Tong) s’écoute comme une invitation à un voyage imaginaire so F… British, à la recherche des frères jumeaux Kray dans le smog londonien.

Mercury Rev – Bobbie Gentry’s The Delta Sweete Revisited
Mercury Rev nous avez plu avec « Deserted songs » en 1998. Ici, ils reviennent nous envouter avec cet hommage à la précieuse perle recluse du Mississippi, Bobby Gentry. On y retrouve notamment Hope Sandoval de Mazzy Star pour un magnifique Big boss man. Un album parfait pour une rêverie contemplative.

Prefab Sprout –  I trawl the Megahertz
Pas vraiment une nouveauté, mais la ressortie de cet album quasi instrumental du génie Paddy Mac Aloon de Prefab Sprout reste un événement. Ses albums sont des must de songwriting. Un maître.

5 disques pour toujours :

DEVO – Q: Are we not men? A: We are DEVO
Album culte, produit par Brian Eno, j’ai appris enfant à jouer de la guitare électrique en massacrant ces morceaux énergiques, artys, pleins d’humour surréaliste. Leurs performances scéniques étaient incroyables. Un joyaux post punk.

The Smiths – Strange ways, here we come
Le dernier et plus bel album des mancuniens. Le duo de choc de songwriter: Johnny Marr, son jeu de guitare irremplaçable, ses talents de mélodiste incroyables, face à un Morrissey au sommet de son chant et de son écriture percutante et singulière. Inimitable.

Roxy Music – Manifesto
Sixième album studio du groupe de Bryan Ferry sorti en 1979. Arty, créatif et pop à la fois. Un climat, un mystère: un disque inusable.

Leonard Cohen – Songs of Leonard Cohen
Premier album du poète canadien. Une carrière unique. Je vous conseille vivement de lire la biographie « I’m your man » de Sylvie Simmons pour bien comprendre l’unicité de cette longue et belle carrière.

The Beatles – Abbey Road
Impossible de sélectionner cinq albums sans citer les Beatles. Comment quatre garçons du Liverpool d’après-guerre vont révolutionner la pop musique, le songwriting, la production. Une référence absolue.

Mars 2019

Frédéric Lo – Hallelujah!
Water Music / Differ-Ant – 15 février 2019

Poster un Commentaire

avatar

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  Souscrire  
Me notifier des