Kino Music : il était une fois Pierre Daven-Keller

Pierre Daven-Keller propose avec Kino Music un disque délicieusement cinématographique, avec en guise de fil rouge l’ombre du maestro Italien Ennio Morricone. Un exercice de style brillant !

Pierre Daven-Keller
Pierre Daven-Keller © Ph. Lebruman

Musicien aussi complet que talentueux, auteur-compositeur-interprète-arrangeur, Pierre Daven-Keller fait partie de cette scène musicale française qui a éclos à l’aube des années 90. Aux côtés de Dominique A, Philippe Katerine mais aussi Miossec et Francoiz Breut, celui qui se fit appeler Pierre Bondu le temps de deux albums parus en 1999 et 2003, mène depuis près de 30 ans une carrière musicale relativement discrète. C’est sous le nom de Daven Keller qu’il fait paraître entre 2004 et 2015 trois albums de chanson pop : Réaction A, Réaction B, et Réaction C.

Le voilà de retour avec Kino Music, un album en hommage à Ennio Morricone et plus généralement à la musique de films des années 60 et 70, celle qui l’a initié dans ses jeunes années, celle des François De Roubaix, Michel Magne, Eric Demarsan ou Burt Bacharach. Mais c’est véritablement le son de Morricone qui transpire dans les morceaux composés pour ce nouvel album, celui des années pop psychédéliques (fin 60, début 70) que l’on retrouve notamment sur les indispensables compilations Mondo Morricone.

A la manière du maestro italien, Pierre Daven-Keller s’est muni de clavecin, orgue farfisa et autre vibraphone pour composer ses arrangements dans des musiques au format pop qui dégagent une forme de brillance et de luxuriance très agréable comme sur le délicat Easy tempo composé il y a quelques années pour servir générique de l’émission éponyme de Thierry Jousse consacrée à la musique de films et diffusée juqu’en 2017 sur France Musique, remplacée depuis par Ciné Tempo.

Pour les voix, il s’est adjoint les services d’Helena Noguerra (La Fiancée de l’Atome, Tatoo Totem), Arielle Dombasle (Salvaje Corazon) et Mareva Galanter (Cuore Selvaggio). Le résultat tout bonnement superbe, bien dans l’esprit de ces musiques de films aujourd’hui totalement oubliées mais qu’il faut redécouvrir comme comme Le foto proibite di una signora per bene ou Metti Una sera a cena.

Dans le même esprit que Forever Pavot, Fred Pallem ou encore Nicolas Godin (Contrepoint, Au service de la France) Pierre Daven-Keller a composé une sorte de BO imaginaire rendant ainsi un vibrant hommage à des compositeurs prestigieux et à cette période charnière (entre la fin des années 60 et le début des année 70) qui constitue sans aucun doute l’âge d’or de la musique de film.

Benoit RICHARD

Pierre Daven-Keller – Kino Music
Label : Kwaidan records
Date de sortie : 27 septembre 2019

 

Poster un Commentaire

avatar

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  Souscrire  
Me notifier des