5+5 = Les disques préférés de Ralph of London

On est toujours aussi enthousiastes chez Benzine quant à The Potato Kingdom, le premier album très créatif et très frais de Ralph of London. Du coup, on a demandé à Ralph et sa troupe de nous parler de la musique qu’ils aiment…

Ralph of London
©Hieko Prigge

Mais d’où vient un album aussi protéiforme et foisonnant que le second disque de Ralph of London (c’est-à-dire un musicien anglais réfugié sur nos terres des Hauts de France, et ses amis…) ? Il était évident pour nous qu’il nous fallait explorer les musiques que les membres du groupe avaient en tête. Nous n’avons pas été déçus !

5  disques du moment :

Cass Mc Combs – Tip of The Sphere

“S’il y a bien un artiste qui fait l’unanimité dans le groupe c’est Cass Mc Combs. Au-delà de la composition et des arrangements, on se trouve face à un songwriter vraiment talentueux. Et c’est toujours une douce claque dans la figure d’écouter ses morceaux.” Diane

Sleaford Mods – Eton Alive

“Une grande dalle rafraîchissante d’irrévérence britannique. Le jeu de mots du titre de l’album illustre parfaitement les horreurs dévorantes imprégnées dans la psychologie de l’élite. Perceuses électriques pour les accroches de synthés et les backing tracks parfaitement brutales pour un récit d’une netteté incroyable.” Ralph

Machinegum – Conduit

“Side project de Fabrizio Moretti. L’album oscille entre synth-pop et new wave, parfait à écouter en voiture au coucher du soleil les longues soirées d’été.” Diane

(sandy) Alex G – House of Sugar

Alex G est un groupe que j’ai découvert et écouté beaucoup cette année avec leur dernier album House of Sugar, leur univers m’a touché par ses sonorités.” Leopold

Angel Olsen – All mirrors

« Je ne suivais pas très assidûment les sorties d’Angel Olsen. Mais après sa collaboration avec Cass Mc Combs et l’écoute de son dernier album, j’ai vraiment été sensible à sa voix qui y est sublimée par les arrangements de synthés et les parties de cordes qui rappellent parfois la Ballade de Melody NelsonFrançois

5 disques pour toujours :

Slowdive – Pygmalion

“C’est le plus aérien des albums de Slowdive, il me rappelle Spirit of Eden de Talk Talk. C’est une œuvre qui réduit les frontières entre la shoegaze et une dream pop plus expérimentale. ” François

Fela Kuti – Open & Close

“Ce disque résume tout ce que l’Afro Beat était à ses débuts. Suintant de mélodie, d’histoires sur l’injustice politique et, surtout, une leçon de danse.” Ralph

John Tropea – Short Trip to Space

Short Trip to Space est un album que j’ai découvert assez récemment. Il est l’un des rares albums où je trouve une cohérence. Malgré des thèmes tous marquants et variés, rien n’est à jeter” Leopold 

Fugees – The Score

« Une belle manifestation du hip hop du New Jersey. Ce chef-d’œuvre est riche en contenu lyrique, en samples et en production. Humoristique, mélodique, anecdotique, nostalgique. Absolument insurpassable et intemporel. » Diane + Ralph

Taos Amrouche – Chants de l’Atlas

“J’ai grandi bercée par la musique berbère. Cet album, que j’ai découvert assez tardivement, est pour moi simplement mystique. La flûte, ou encore les chants y sont très profonds et envoûtants.” Diane

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.