Les sorties d’albums pop, rock, electro, rap, jazz du 11 septembre 2020

Dans la sélection du 11 septembre 2020 : The Flaming Lips, Popincourt, Chiens de Faïence, Sam Prekop, William Tyler, Mammal Hands, Catastrophe, Matt Costa, Skeletons, Asaf Avidan, Sally Anne Morgan, Jonathan Fitoussi…

Doves - The Universal Want
Doves – The Universal Want (cover album)

A l’affiche cette semaine :

The Flaming Lips – American Head

The Flaming Lips – American HeadAvec leur 16e album, American Head, les Flaming Lips nous plongent dans les souvenirs du chanteur et compositeur  Wayne Coyne tout au long 13 titres aussi somptueux que maîtrisés, entre nostalgie et romantisme. Un disque à ranger parmi les plus belles réussites du groupe d’Oklahoma City qui se montre finalement aussi à l’aise dans le registre du rock psychédélique baroque que dans celui de la Pop avec cette suite de ballades lumineuses et mélancoliques à tomber par terre. (Bella Union / [PIAS]) – lien écoutechronique complète

Popincourt – A Deep Sense Of Happiness

Deep Sense Of Happiness de PopincourtParmi nos plus fiers représentants de la pop “Made In France” avec un grand P, Olivier Popincourt occupe une place de choix depuis que l’on a découvert A New Dimension To Modern Love, son premier album paru en 2016. Avec A Deep Sense Of Happiness, il continue de rendre hommage à ses prestigieux aînés. Des Beatles à Burt Bacharach en passant par Elvis Costello ou même Stereolab, Popincourt entretient une certaine idée de la pop romantique et suave, celle qui va des années 60 à aujourd’hui, dans un album au charme fou et au final assez exquis. (Milano Records) – lien écoute

Chiens de Faïence – Fail & Foil

Chiens de Faïence – Fail & FoilOn n’associe pas naturellement la préfecture des Hauts-de-Seine, Nanterre à la pop néo-zélandaise enchantée des années 90, ni au rock intimiste lo-fi de Daniel Johnston. Et pourtant, les jeunes Nanterrois des Chiens de Faïence viennent de sortir, sur le label Howlin Banana qui, décidément, continue à défricher les jeunes talents avec acharnement, leur second album, Fail & Foil, qui fleure bon l’évasion vers ces horizons indie, loin des sentiers battus actuels du post-punk et du rock psyché très empruntés par leurs contemporains. Un pari risqué, donc, d’autant que le trio passe de l’anglais au français, et ne craint pas les dissonances et les (superbes) approximations, mais un pari totalement assumé, et gagné. (Howlin Banana / Modulor)  lien écoute

Sam Prekop – Comma

Sam Prekop – CommaMembre du prestigieux groupe Post-rock de Chicago, The Sea & Cake, Sam Prekop sort le label Thrill Jockey son nouvel album solo intitulé Comma. Quatre ans après The Republic, ce sixième opus solo fait la part belle aux sonorités électroniques ambient composées notamment à partir  de synthétiseurs modulaires. Un disque assez captivant, plein de nuances et de variations dans lequel on plongera sans difficulté pour immersion totale et bien agréable. (Thrill Jockey) – lien écoute

William Tyler – New Vanitas

William Tyler – New VanitasNew Vanitas est un disque inspiré par le concept de vanités dans l’art médiéval qui coïncide aussi avec un son installation dans la maison de ses parents de Nashville au moment du confinement. Un retour aux sources qui lui a permis de réécouter de vieilles cassettes, des vieux disques abîmes par le temps ou encore, tard le soir, les radios AM du coin. En résulte peut-être ce sentiment proximité, de dépouillement et de patine qui transparaît dans ces sept nouveaux titres très atmosphériques que l’on imagine bien avoir été enregistrés dans des conditions rudimentaires, avec juste une boite à rythmes comme sur Four Corners. Un disque simple et touchant à la fois. (Merge Records) – lien écoute

 

Mammal Hands – Captured Spirits

Mammal Hands - Captured SpiritsSi la scène jazz londonienne est en pleine effervescence depuis quelques années avec des groupes comme Kokoroko, du côté de Norwich, il y a un groupe qui s’appelle Mammal Hands et qui mérite lui aussi largement le détour. Après Shadow Work sorti en 2017, le quartet continue avec Captured Spirits de proposer un jazz où fusionne sonorités froides issues du jazz nordique et influences orientales avec notamment la présence du joueur de tabla Jesse Barrett. Comme c’est la cas notamment chez le trio Gogo Penguin, un dialogue permanent ou presque s’instaure dans cet album entre le piano et la batterie… et aussi le saxophone pour donner au final un véritable tourbillon de motifs rythmiques et mélodiques qui déferle sur l’ensemble de cette production. (Gondwana Records) – lien écoute

La sélection de la semaine en détail :

Indie-Pop, Dream pop, Electro-pop, French Pop, Chanson, Folk, Country

The Flaming Lips – American Head
Catastrophe – GONG!
Popincourt – A Deep Sense Of Happiness
Everything Everything – Re-Animator
Doves – The Universal Want
William Tyler – New Vanitas
Sally Anne Morgan – Thread
Matt Costa – Yellow Coat
Asaf Avidan – Anagnorsis
Le Couleur – Concorde
please_don’t – wandering_around
Deepfake Moneybomb – Deepfake Moneybomb

Rock, Punk, Garage, Shoegaze, krautrock, Post-rock, Stoner…

Skeletons – If the Cat Come Back
Chiens de Faïence – Fail & Foil
Uniform – Shame

Ambient, Expérimental, Modern classical, electronica…

Sam Prekop – Comma
Tolouse Low Trax – Jumping Dead Leafs
Jonathan Fitoussi – Plein Soleil
Andrew Heath – The Alchemist’s Muse
Tyresta – All We Have
Chad Crouch – Field Report Vol. X: Powell Butte

Jazz, World, Funk, Soul, Groove, Disco…

Sidi Touré – Afrik Toun Mé
Mammal Hands – Captured Spirits
Billy Brooks – Windows Of The Mind OST (réédition 1974)
Adrian Younge presents : Loren Oden – My Heart My Love

Rap, Hip hop, Beats, Abstract, R’n’b…

Ichon – Pour de vrai
Finn Foxell – Talk Is Cheap
Conway the Machine – From King to A God
Quakers – Supa K: Heavy Tremors

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.