[Podcast] “Les disparus de Bas-Vourlans” : secrets et mystères d’un village englouti

Romain Weber et Laurence Courtois nous invitent à venir découvrir les mystères du village de Bas-Vourlans dans le Jura à travers une fiction haletante en 11 épisodes à écouter en podcast sur France Culture.

Les disparus de Bas-Vourlans

Il y a 50 ans, le village de Bas-Vourlans a été englouti sous les eaux suite à la construction d’un barrage. Mais voilà qu’à l’été 2019, alors que la pluie a cessé de tomber depuis près de trois mois, le lac de Clairlieu se vide petit à petit sous l’effet de la sécheresse, laissant apparaitre les ruines du village. Dans une maison sont retrouvés deux squelettes. Mais qui sont ces deux corps oubliés ? Et pourquoi le mystérieux corbeau de Haut-Vourlans réapparait aujourd’hui ? Et si la légende disait vrai ?
Pour tenter de faire la lumière, André Rose, le curé de Haut-Vourlans, ainsi que Bérénice et Titouan, deux jeunes du village, mènent l’enquête sur une ténébreuse affaire qui va réserver bien des surprises…

Imaginée à partir de l’histoire vraie du lac de Vouglans dans le Jura autour duquel plane bien des mystères, Les disparus de Bas-Vourlans est une fiction en 11 épisode écrite par Romain Weber (producteur de documentaires pour les émissions Une histoire particulière, Toute une vie et Affaires sensibles) et réalisée par Laurence Courtois.
Sans doute l’un de meilleurs podcasts de fiction réalisés par la maison Radio France depuis qu’elle a décidé de se lancer avec dans la production de podcasts natifs comme la série d’espionnage Projet Orloff, DreamStation, L’incroyable expédition de Corentin Tréguier au Congo ou la très loufoque Hasta Dente !

Au-delà de l’écriture précise et d’un scénario diablement bien ficelé, avec une atmosphère de roman noir digne des livres de Georges Simenon, on sera une fois encore épaté par la qualité du son totalement immersif de cette fiction, donnant corps à une galerie de personnages très divers, tous bien interprétés. On appréciera aussi la mise en scène sonore particulièrement réussie avec des bruitages plus vrais que nature, donnant à l’auditeur un confort d’écoute optimal pour se plonger dans les eaux troubles du lac de Bas-Vourlans.