Absolute Valentine – American Nightmares : bienvenue dans la synthwave zone

Parmi les fers de lance de la musique “synthwave / darksynth” en France, il y a le label Lazerdiscs Records sur lequel on trouve les productions de Absolute Valentine. Son dernier album en date, American Nightmares,  est un des musts du moment…

absolute valentine

La musique “synthwave”, est un genre de musique électronique la plupart du temps instrumental, apparu dans la seconde partie des années 2000. On citera parmi les précurseurs, des gens comme Minitel Rose, Anoraak, College (regroupés dans la compilation Valerie and Friends en 2009) et bien sûr Kavinsky auteur de quelque tubes internationaux sortis entre 2010 et 2013. Dans une version plus indé, appelé parfois “darksynth”, on pourra évoquer Carpenter Brut avec Trilogy (2015) et Leather Teeth (2018), ou aussi Hollywood Burns tous deux auteurs de productions dans lesquelles on trouve une  alchimie aussi étonnante que réussie entre musiques pop synthétique et Hard Rock des années 80.

Absolute Valentine – American NightmaresDans un genre sensiblement différent, d’autres artistes tirent aussi leur épingle du jeu en proposant des musiques léchées et très évocatrices, à l’image de celles du marseillais Johann Derime qui se produit depuis 2016 sous le nom de Absolute Valentine  et auteur à ce jour de 4 albums dont le dernier Lp, American Nightmares, vient de sortir sur son propre label Lazerdiscs Records… un des labels français incontournables en matière de synthwave. On y trouve des tas de références de ce genre à travers des albums signés Francci, Castroe, Baldocaster, etc.., dont les sons et les pochettes évoquent pour la plupart des films d’horreur, de SF et des disques des années 80 avec toute l’imagerie graphique et sonore qui va avec.

Influencé par l’univers de John Carpenter, Dario Argento, David Cronenberg, David Lynch, entre autres, le producteur marseillais a construit un album qui résume assez bien l’esprit de ce courant musical avec des musiques très accrocheuses dans lesquelles on entre très vite et sans effort pour s’imprégner des ambiances glauques de cette “nightmare music”, parfaite pour accompagner la lecture d’un roman de Stephen King à l’image du titre d’ouverture Lost Paradise qui pourra évoquer l’ambiance du film Ça… d’après Stephen King !

Un album qui fait aussi référence à un autre type d’horreur, plus réaliste, celle de notre monde ultra libéral, consumériste et dévastateur pour la planète et auquel Absolute Valentine fait référence à travers des musiques aux ambiances très travaillées, aussi anxiogènes que libératrices, aussi stimulantes que dansantes. Des musiques qui font aussi et avant tout référence à la culture pop “horrifique” 70’s / 80’s, comme avec ce texte qui accompagne l’album que l’on peut découvrir sur la page bandcamp du disque.

Benoit RICHARD

Absolute Valentine – American Nightmares
label : Lazerdiscs Records
Date de sortie  : 22 janvier 2021